Pages

mercredi 30 novembre 2016

Balade dans un entre-deux du Mans

A cet endroit-là nous sommes à la campagne, avec ses champs, ses vaches, ses moutons, ses ânes et tutti quanti et le tintouin vrombissant de la rocade à fond les pédales. Si on grimpe un peu par un petit chemin auquel on ne croit pas tellement toujours les bagnoles font rage, on a une vue du Mans panoramique à tomber. Mais je reste debout vaillant dans le vent du nord-est sec, jaune, rose, bleu : glacial. Mes oreilles vont tomber couleur violettes congelées.
Bref. C'est un espace intermédiaire, un peu flou, avec des terrains abandonnés où la végétation s'étale à son aise, enfin presque libérée du piétinement de la multitude de l'humanité : presque plus la ville mais elle rugit trop proche, pas tout à fait encore la campagne, avec des traces du siècle dernier...

Juste au bord du Mans, à une frontière floue, quelques photos en bichromie (et puis j'y retourne)...

Communiquons, nom d'une pipe.

La Cathédrale, omniprésente.

L' hôpital et ses architectures étonnement hétéroclites et passionnantes (si,si)

Encore Elle, donc et le Vieux-Mans, tranquille.

Un autochtone.



(Pour voir les images en grand : cliquer sur l'image - clic droit : afficher l'image - une loupe apparait : cliquer dessus...)

Aucun commentaire: