Pages

jeudi 31 décembre 2015

...

Dans ce rêve inouï

On me mettait en terre
sans boite de bois
c'est ton corps qui était mon matelas
d'os tout propres
je me décharnais vite et
bientôt nos côtes, mon père, s'imbriquaient
maladroitement se coinçaient
pour un temps commun de nos distinctes métamorphoses

j'y mourais heureux



Aucun commentaire: