Pages

jeudi 31 décembre 2015









Plus qu'un souvenir au travers du fin filet
troué
émail craquelé
votre peau en autant d'
îlots de désirs neufs

Votre présence phréatique m'assaille
doucement
est-ce vous qui m'apporterez
le surplus de vie qui me manque

Corps sans corps par qui je fus transi
tremblant suffoquant asphyxiant
heureusement
cet automne







Aucun commentaire: